Si vous avez vos ancêtres sur Arles :

Pour orienter et faciliter votre recherche, vous disposez d’un certain nombre d’outils :

  • l’accès à la base de données Expoactes et au site des Archives départementales
  • Les tables décennales de l’état civil :

– Naissances 1793-1912
– Mariages 1793-1903, 1913-1922
– Décès 1793-1922

  • Le fichier de dépouillement en cours des registres paroissiaux c’est-à-dire les relevés systématiques des baptêmes, mariages et décès ne figurant pas encore dans la base de données

La consultation des actes du XVIe siècle à 1890 se fait uniquement en ligne à partir du poste informatique mis à disposition des lecteurs ou sur microfilms. Trois appareils de lecture de microfilms, dont deux peuvent effectuer des photocopies, sont à la disposition des lecteurs sans réservation préalable.

De 1891 à 1908, les registres originaux sont encore communiqués ; pour les préserver, il n’en est pas fait de photocopie mais il est possible de prendre des photos sans flash.
Les cent dernières années d’état civil sont toujours conservées au service État civil en Mairie. Pour mémoire, les actes de naissances et de mariages sont aujourd’hui communicables au bout de 75 ans (au lieu de 100 ans) et les actes de décès immédiatement (loi du 15 juillet 2008).

Si vous habitez Arles mais n’avez pas vos ancêtres sur Arles :

Vous pouvez consulter à partir du poste informatique des Archives les sites des Archives départementales qui ont mis en ligne l’état civil.

Si le département dans lequel vous avez vos racines n’a pas numérisé et mis en ligne les actes, le service peut faire venir, à votre demande, les microfilms de registres paroissiaux et d’état civil de communes d’autres départements (fournir 2 enveloppes à bulles affranchies à 3,92 euros, format 26 x 35,2 pour l’envoi et le retour).