Cours de paléographie

Cours de paléographie

Pour apprendre à déchiffrer et comprendre les textes anciens, le service des Archives organise des séances d’initiation à la paléographie tous les vendredis de 13h30 à 14h30, dans ses locaux, à compter du 4 octobre 2019 et jusqu’au 26 juin 2020.

Cet atelier, ouvert à tous, permet d’aborder le français tel qu’on l’écrivait du XVè au XVIIIè siècle. Seront proposées également des séances en ancien provençal, une initiation au latin ainsi qu’au grec ancien. L’objectif est d’acquérir une méthode et une technique qui permettront peu à peu de venir à bout de n’importe quel texte ancien.

Les séances visent également à concilier approche de la langue et découverte de l’histoire locale.

Thème 2019-2020 : Robes, chausses et pourpoints, le vêtement à Arles du Moyen Age au XVIIIe siècle

L’étude des textes permettra cette année d’aborder l’histoire du vêtement et de la parure à Arles. En effet, on trouve dans les archives de la Ville de nombreuses mentions sur le vêtement des Arlésiens à travers les siècles : les diverses pièces qui le composent, les tissus employés – des toiles grossières aux étoffes les plus précieuses – les couleurs choisies, l’habit que l’on confectionne spécialement pour les fêtes et évènements importants…

On découvrira que la liberté de s’habiller selon son goût n’a pas toujours existé. En effet, sous l’Ancien Régime, la société est encadrée et hiérarchisée, toute personne y a une place bien définie. Bien plus qu’aujourd’hui, la manière de se vêtir traduit donc l’influence des codes sociaux, des impératifs moraux et religieux dans la vie quotidienne. Les couleurs-mêmes ne sont pas choisies au hasard, toutes ont une signification.

Le vêtement permet ainsi de distinguer chacun selon son rang, son état et sa fonction dans la société ; on doit pouvoir reconnaître du premier coup d’œil l’artisan, le bourgeois, le noble mais aussi l’homme d’église, le soldat, le bourreau, la veuve, la prostituée… De même, des règles définissent précisément le costume des consuls et de l’ensemble des officiers et employés municipaux. C’est donc à une immersion passionnante dans les garde-robes d’autrefois, modestes ou luxueuses, que nous vous convions.

Tous ceux qui souhaitent avoir accès et se familiariser avec les documents d’archives trouveront dans ces séances à la fois une aide pratique et un éclairage précieux sur la langue et la société d’autrefois.

 

Tarif : 30 euros l’année.

Gratuit pour l’équipe de dépouillement des registres paroissiaux

NB : les cours n’auront pas lieu pendant les vacances scolaires