Affichez toute l’offre de stationnement sur la carte.

Stationnement payant

Dans le centre ville, 2 600 places sont réparties en quatre zones de tarification : verte, jaune, rouge et blanche.
Le stationnement est payant à l’horodateur ou avec un abonnement. Consultez les tarifs et les infos pratiques pour s’abonner.

Le Parc du Centre

Situé à deux pas du centre ancien et de la zone touristique, ce parking couvert compte 500 places.
Le stationnement est payant avec un système de ticket horaire, un forfait ou un abonnement. Consultez les tarifs et les infos pratiques du Parc du Centre.

Stationnement gratuit

Le parking P5, Quais rive droite
Le parking P5, situé entre le quai Kalymnos et l’avenue de Camargue, s’étend sur une surface de 17 000 m2, ce qui représente entre 400 et 600 places de stationnement.
C’est un parking de surface ouvert 24h/24, 7j/7 et gratuit.
Situé à 15 minutes à pied du centre-ville par le pont de Trinquetaille, la Ville d’Arles travaille sur la possibilité de mettre en place une navette pour relier le centre-ville, avec la Communauté d’agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette (ACCM), en charge des transports collectifs.

D’autres parkings de stationnement gratuit sont situés en périphérie du centre-ville. Consultez la liste des parkings de stationnement gratuit.

Le stationnement limité

Le square Rosenberg à Trinquetaille et la place Antonelle sont équipés d’une borne parking d’arrêt limité à 30 minutes gratuites. Ce type d’équipement favorise la rotation des places et donc le commerce de proximité.
Les deux emplacements gérés par la borne sont munis d’un système de détection au sol. La borne lumineuse devient verte quand on se gare, clignote en orange au bout de 25 minutes et passe au rouge dès 30 minutes. Ensuite il faut laisser sa place…
Ce système fonctionne du lundi au samedi de 8h à 12h et de 14h à 19h.

Les projets en cours

Plusieurs projets sont à l’étude pour répondre aux besoins stationnement : 500 ou 600 places sur le site de l’ancienne caserne de pompier, rue Lucien Guintoli, dans le prolongement de la place Gabriel-Péri ; sur le terrain des Minimes, derrière le Parc des Ateliers et en concertation avec la SNCF afin qu’elle offre un stationnement de qualité devant la gare.