Le désherbage Photo D. Bounias / Ville d'ArlesDepuis janvier 2015, la Ville d’Arles est en route vers le zéro phyto et arrête progressivement l’usage des pesticides.
Des méthodes d’entretien alternatives et naturelles sont mises en œuvre pour préserver la santé des usagers, protéger les ressources en eau et favoriser la biodiversité.

La Ville a signé en mars 2016 la charte régionale d’engagement « Vers une région sans pesticide, nos collectivités s’engagent » et adhère ainsi à la démarche « Terre saine, communes sans pesticides » pour réduire l’usage des produits phytosanitaires.

Le désherbage alternatif

La Ville a expérimenté en 2015 des alternatives au désherbage chimique sur l’ensemble des espaces publics (voirie, parcs et jardins) au profit du désherbage mécanique, notamment avec des débroussailleuses motorisées.

Depuis mars 2016, les services des espaces verts et du nettoiement utilisent également des désherbants biodégradable à base d’huile de colza et la Ville va se doter prochainement d’un désherbeur thermique.

Ainsi la ville d’Arles a devancé la loi Labbé du 6 février 2014 visant à mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national qui interdit l’usage de produits phytosanitaires par les collectivités locales à compter du 1er janvier 2017.