Police montée Photo P. Mercier / Ville d'ArlesLes chiffres présentés chaque année par le commissariat d’Arles montre que la délinquance générale a baissé de 9% en 2015 par rapport à 2014.
Pourtant les effectifs de police n’y sont pas plus importants que dans d’autres communes similaires.
La police arlésienne enregistre un bon taux d’élucidation des affaires de délinquance, en progression constante depuis plusieurs années (38% en 2015 contre 36% en 2014).

Assumant les responsabilités nouvelles des communes, la ville d’Arles investit dans des mesures concrètes pour contribuer à la tranquillité publique, aux côtés des services de l’État.
La coordination est très efficace entre les différents services de l’État : une fois par mois, le sous-préfet, le procureur de la République, les représentants de la gendarmerie, et de la police municipale se réunissent afin de passer en revue les problèmes du territoire et d’adapter des stratégies globales.

La police municipale créée fin 2010 voit ses effectifs augmenter régulièrement et assume désormais des missions sur la voie publique. De plus, la vidéoprotection est un outil essentiel de lutte contre la délinquance, qui permet aux forces de l’ordre d’élucider plusieurs affaires.
Les actions de prévention se poursuivent.

Ces actions s’inscrivent dans une cohérence des acteurs public, pour garantir la sécurité des biens et des personnes.