Crue du Rhône

La crue du Rhône de décembre 2003 et l’inondation qui suivit dans le quartier du Trébon, furent pour tous les Arlésiens, une catastrophe sans précédent qui reste inscrite dans la mémoire collective.
Sur la commune d’Arles, le risque d’inondation par voie fluviale est le plus fréquent. Il correspond aux crues du Rhône et du canal du Vigueirat, qui surviennent principalement entre octobre et avril, lors des fortes pluies d’automne et à la fonte des neiges.
La majeure partie du territoire communal (86%) est située en zone inondable, protégée par des digues, sauf quelques lieux en bordure du Rhône (Ségonnaux).
La surveillance des débits du Rhône est assurée par la Direction générale des services techniques de la Ville. Une cellule d’évaluation est chargée de coordonner les mesures de surveillance avec celles des services de la Sous-préfecture d’Arles et du Syndicat mixte d’aménagement des digues du delta du Rhône et de la mer.

Le Symadrem

La surveillance des digues du Rhône est assurée 365 jours par an par le Syndicat mixte d’aménagement des digues du delta du Rhône et de la mer (Symadrem). Cet établissement public a également en charge la gestion, l’entretien des digues et la réalisation des travaux nécessaires pour la protection des personnes et des biens, contre les risques d’inondation.

Depuis les inondations de décembre 2003, le Symadrem a entrepris un vaste programme de travaux et d’aménagement des digues des rives du Rhône et du petit-Rhône, ainsi que des quais du secteur urbain.

Vous avez un rôle à jouer ! Comment ?

En consultant régulièrement la carte de vigilance crues.