Le ministre de l’Éducation Nationale a souhaité laisser les communes maîtres de l’organisation du temps péri-scolaire pour les enfants scolarisés en écoles maternelle et primaire.
Face à ce choix, et au lieu de décider à la va-vite, nous avons voulu consulter le plus largement possible toute la communauté éducative.
5000 personnes, à savoir les parents, les enseignants et le personnel communal des écoles ont répondu à 84,7% pour le retour à la semaine de 4 jours. Dès septembre 2018, la semaine à quatre jours sera donc effective. Cela laisse six mois aux élus et aux services municipaux pour travailler à l’organisation du temps extra-scolaire pour la prochaine rentrée des classes.
D’ores et déjà, trois temps sont privilégiés par la municipalité. Le temps méridien, c’est à dire la pause entre 11h30 et 13h30 est un moment clé dans la journée de l’enfant. 3000 petits Arlésiens sont inscrits à la restauration scolaire et il est important que cette pause soit la mieux adaptée possible et épanouissante. Nous allons également étoffer l’accueil de matin et celui du soir de 16h30 à 17h30.
Et bien entendu, nous allons nous pencher sur les activités en centre de loisirs pour le mercredi afin de répondre aux mieux aux besoins des parents et des enfants.
Car depuis trois années, la Ville d’Arles a mis en place et développé des compétences en terme d’animation et de temps éducatifs qui sont aujourd’hui une plus-value à mettre à profit dans le cadre d’une politique dédiée à l’enfance et la jeunesse.
Nous poursuivrons notre travail collectivement afin que dès septembre, l’organisation municipale pour les écoliers soit totalement opérationnelle et réponde à leurs attentes et celle des familles.

Bernard Jourdan