Arles, ville de Patrimoine.
Il est naturel, agricole, culturel, architectural, industriel. Il est matériel et immatériel. Il est dans notre art de vivre, dans nos traditions, comme il est inscrit dans la pierre ou dans le métal. Il est en chacun de nous, comme dans nos paysages ruraux et urbains.
Arles et son Histoire unique, exceptionnelle, écrite de l’Antiquité à nos jours.
Des années, des décennies, des siècles au cours desquels se sont succédé les périodes de gloire et de prestige, et les années de déclin et de détresse quand les habitants ont eu à souffrir des crises économiques ou environnementales.
Mais Arles rayonne de nouveau, grâce à son Patrimoine.
Il est le moteur de notre économie culturelle et touristique. Il a attiré, et attire toujours investisseurs publics et privés qui aujourd’hui conjuguent leur action et donnent un nouveau souffle à notre territoire communal et intercommunal.
Un rayonnement qui dépasse nos frontières nationales et qui est reconnu par les Nations Unies depuis notre inscription au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO.
Un rayonnement qui résulte aussi de choix politiques qui font que nos monuments, nos musées, nos festivals, notre vie associative et demain nos anciennes friches industrielles sont bien vivants et que le dynamisme économique qu’il engendre permet de créer de nouveaux emplois, de maintenir des services publics, de proposer aux enfants de nos écoles tant et tant d’activités et de découvertes et finalement de redonner espoir à tous ceux qui souffrent au quotidien de leurs conditions de vie.
Quel qu’il soit, notre Patrimoine doit être respecté. L’Histoire de notre commune nous l’enseigne. Cela oblige à des choix, souvent réalisés sous la contrainte financière, et qui parfois malheureusement obligent à des solutions provisoires.
Mais nous pouvons rendre hommage à tous ceux qui au fil des siècles se sont attachés à ce combat et à ceux qui demain sauront préserver leur avenir en protégeant leur passé.
www.socialistes-arles.fr

Christian Mourisard