L’été s’achève et malgré un contexte difficile, les touristes ont répondu présent, attirés par notre patrimoine historique exceptionnel et des événements culturels reconnus. Malgré cela, la durée moyenne des séjours reste faible et les touristes ne font que passer dans notre ville.
L’équipe municipale, le Maire en tête, ont fait le pari du tourisme culturel sacrifiant volontairement ou par leur indifférence le reste du tissu économique de la ville. Alors quelles actions mettent-ils en place pour le développer et pour convaincre les touristes de rester plus longtemps ?
En 3 mandats, le Maire n’a pas été capable de faire naître un Office de Tourisme digne de ce nom, un minimum quand il a misé notre avenir sur ce créneau !
Mais il n’a pas plus été capable d’assurer des missions qui ne demandent pas d’énormes investissements mais qui sont essentielles pour développer l’attractivité de la ville : La propreté par exemple ! L’état de la ville n’a pas cessé de se dégrader depuis qu’Hervé Schiavetti est à sa tête pour atteindre aujourd’hui un niveau inacceptable.
Quand notre groupe l’interroge sur le sujet, sa seule réponse est « la ville est propre ». Si des poubelles qui envahissent les trottoirs dès 19h, des bennes à ordures qui débordent face aux terrasses des restaurants caractérisent une ville propre, alors définitivement nous n’avons pas la même conception de la propreté.
Un autre axe important pour une ville touristique est la sécurité. Le sentiment d’insécurité grandit chez nos concitoyens mais se voit aussi dans les remarques des touristes sur les sites spécialisés. Ils déplorent un éclairage agonisant et l’insécurité créée par les groupes de SDF et leurs chiens qui occupent l’hypercentre ou ceux qui régulent la circulation sur les parkings !
Une ville touristique se doit de proposer un centre ville accueillant et rendu aux piétons et aux vélos. L’équipe municipale nous a infligés un plan de stationnement en guise de réorganisation du centre en promettant en contrepartie des parkings périphériques et surtout un centre ville piéton. Or, les voitures circulent toujours jusque sur la Place du Forum, passent entre les tables dans un contexte sécuritaire tendu. Pas de quoi rassurer les Arlésiens et encore moins les touristes !
Je n’évoque ici que des problèmes qui ne demandent pas d’investissements pour être résolus, simplement de la volonté et non plus de la désinvolture.
Des personnes privées investissent, la Région et surtout le Département ont fait des investissements conséquents pour la ville ! Mais ces investisseurs ne vont-ils pas se décourager quand la municipalité ne fait pas sa part !
Alors, décréter qu’Arles va vivre de son patrimoine et du tourisme culturel ne suffit pas ! Profiter politiquement des actions de nos partenaires et se contenter d’être spectateur n’est pas le rôle d’un Maire! Il doit avoir une politique volontariste, ambitieuse, pour accompagner ces projets en définissant un cap ! A bon entendeur…

Muriel Boualem