L’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) appelle la population à la plus grande vigilance et rappelle la conduite à tenir et les mesures à prendre pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone.

Les intoxications au monoxyde de carbone surviennent suite à un dysfonctionnement des appareils de chauffage par combustion : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole ou propane. Lorsqu’un appareil de chauffage par combustion brûle moins bien il émet un gaz appelé monoxyde de carbone.
Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore, et donc indétectable par l’homme. Il se répand très vite dans l’air ambiant. C’est un gaz toxique et mortel.

Les symptômes de l’intoxication qui doivent alerter sont banals : des maux de tête, des nausées, une confusion mentale, de la fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement.
En cas d’intoxication aiguë ou de soupçon d’intoxication, vous devez rapidement :

  • aérer les locaux ;
  • arrêter les appareils de chauffage à combustion ;
  • évacuer les locaux ;
  • appeler les secours en composant le 15.

Pour éviter une intoxication au monoxyde carbone :

  •  n’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par grand froid ;
  •  aérez quotidiennement votre habitation, même par temps froid ;
  • n’utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
  • faites ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié ;
  • faites entretenir vos appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié. Ce contrôle est doublé d’une mesure de la concentration en monoxyde de carbone ambiant, pour la plupart d’entre eux, c’est obligatoire.

En période de grand froid, il convient également d’être particulièrement vigilant aux conditions d’utilisation d’appareils de chauffage d’appoint ou de groupes électrogènes. En cas de coupure d’électricité, si vous devez avoir recours à des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments. Et n’utilisez jamais de chauffage d’appoint à combustion en continu.
Enfin, les organisateurs de rassemblements de personnes (rassemblements familiaux, manifestations culturelles ou religieuses, …) doivent être tout particulièrement attentifs car les épisodes d’intoxication en lien avec l’utilisation de panneaux-radiants à combustible gazeux sont fréquents et concernent chaque année plusieurs centaines de personnes.

Pour en savoir plus, notamment sur les moyens de prévention, le diagnostic et les modalités de signalement de cas d’intoxications au monoxyde de carbone, des informations sont en ligne sur le site de l’Agence régionale de santé Paca.